Victimes
Consultation auprès des victimes

JAHR a le mandat d’informer la personne victime d’un délit commis par un adolescent éligible aux sanctions extrajudiciaires sur les procédures entamées et de lui proposer, si elle le souhaite, de s’impliquer dans le processus de réparation.

La consultation de la victime par l’intervenant de l’OJA survient dès que la demande d’évaluation-orientation est acheminée par le Procureur des Poursuites criminelles et pénales (PPCP) au Directeur provincial (Centre jeunesse). L’intervenant du Centre jeunesse doit alors contacter l’OJA pour lui transmettre les informations relatives à la victime de manière que l’intervenant puisse consulter la personne victime par l’entremise d’un appel téléphonique ou d’une rencontre.

 

La consultation auprès de la victime a plusieurs objectifs, tels que ceux d’informer la personne victime du processus en cours, de recueillir son point de vue quant à l’éventualité d’une médiation directe ou indirecte avec l’adolescent ou d’un mode de réparation envers la collectivité, de transmettre l’information au délégué à la jeunesse et enfin d’informer la victime de la décision et des suites du cheminement du dossier du jeune contrevenant.

La pratique place la victime au centre du processus de réparation en tenant compte de ses besoins et de ses préoccupations, tout en s’assurant que la mesure choisie fait sens à ses yeux.

Mesures de réparation envers la victime

Parmi les mesures réparatrices préconisées, la médiation entre la victime et le contrevenant demeure une méthode positive de gestion d’un conflit. 

Il peut en résulter un accord qui peut prendre différentes formes : compensation financière, travail pour la personne victime, excuses verbales ou écrites, remise du bien subtilisé ou autres.

L’OJA a donc le mandat d’organiser, de superviser et d’accompagner les adolescents et la personne victime dans la démarche de réparation.

 

 

 

Nos engagements sur la qualité des services

JAHR s’engage à offrir un service accessible et confidentiel au sein duquel les personnes victimes sont :

  •    Informées

  •    Écoutées

  •    Respectées

  •    Reconnues

  •    Traitées avec dignité